• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
French (Fr)English (United Kingdom)

Les rencontres burlesques

Imprimer PDF

Profiter de son NOM pour se faire un nom!

               Lien du site national officiel des communes aux noms burlesques ou chantants


L’idée est originale et trouve son origine dans une bastide de la couronne Toulousaine, Saint-Lys, dont un hameau porte le nom insolite de Minjocèbos, ce qui signifie " mange-oignons " en occitan.

Depuis longtemps déjà, le lieu était la patrie de Catinou et Jacouti , deux personnages de la tradition théâtrale du burlesque populaire occitan issus de l’imagination du journaliste et écrivain Charles Mouly. Et là, se retrouvaient une fois l’an pour une fête champêtre, les maires de communes aux noms évocateurs : Escanecrabe, Rebirechioulet, Cassaniouze, Bourgougnague, Clochemerle…

En 2003 Patrick Lasseube, alors maire de Saint-Lys, eut l’idée de donner un retentissement national à cet événement en invitant les communes de France aux noms burlesques ou chantants à se rassembler pour ainsi "profiter de son nom pour se faire un nom" selon le slogan créé pour l’occasion

Plusieurs communes répondirent alors à l’appel et Cocumont pressentit alors cette opportunité propre à valoriser son nom et son terroir. Neuf communes se retrouvèrent pour une première fête sous la halle de Saint-Lys en 2003, chacune apportant ses spécificités gastronomiques ou culturelles. Au vu de l’engouement des premiers participants à cette rencontre qui en appelait d’autres, une association nationale des communes de France aux noms burlesques et chantants fut créée. La présidence revint à Patrick Lasseube maire de Saint-Lys, le secrétariat à Jean-Michel Guérineau, maire de Beaufou en Vendée et la trésorerie à Joseph Lorenzon, maire de Cocumont. De neuf communes adhérentes au début, plus de 40 ont rejoint depuis le groupement. La particularité de ces communes est surtout marquée par leur ruralité.

Une belle aventure commençait alors, toute empreinte de convivialité, de chaleur humaine et de rencontres culturelles et gastronomiques d’une France qui a le sens de l’autodérision et qui aime à se retrouver une fois l’an à tour de rôle dans l’un de ces villages.

Après la première rencontre fédératrice de Saint-Lys en 2003, Beaufou en Vendée accueillit en 2004 la deuxième rencontre pour une fête bien structurée et dont le succès allait en s’amplifiant, intéressant déjà les médias nationaux et même internationaux en quête de sujets insolites.

Cocumont a accueilli la 3ème rencontre

En 2005, notre commune, Cocumont, dans un enthousiasme rare, prit en charge l’organisation de la 3ème rencontre. Une équipe d’une centaine de bénévoles travailla des mois durant pour assurer le succès de la grande fête populaire des 29, 30 et 31 juillet.

Spectacles humoristiques, marché et buffet des terroirs, artisanat, animations diverses, visites guidées, défilé de confréries, feu d’artifice musical, groupes folkloriques, bandas, repas … l’ambiance dégageant une forte connotation de notre identité gasconne. Vingt-cinq communes aux noms burlesques de tout l’hexagone dressaient alors leur stand, attirant quelques 5000 personnes pendant ces jours qui resteront un moment unique de la vie cocumontaise.

Le village avait bien saisi l’occasion de profiter de son nom pour promouvoir ses vins, ses produits et la région du Val de Garonne en général. Pour cette troisième édition, les médias s’intéressaient de plus en plus à un événement prenant de l’ampleur, presse écrite, télévisée, internet… un succès qui n’allait pas se démentir les années suivantes.

Depuis lors, Cocumont ne manque pas de participer aux rencontres annuelles avec une forte délégation (une cinquantaine de personnes) et un stand reconnu parmi les plus marquants. En 2006, la France des noms burlesques se retrouvait à Arnac-la-Poste en Haute-Vienne, en 2007 à Vaux-en-Beaujolais alias Clochemerle dans le Rhône, en 2008 à Vatan dans l’Indre, en 2009 à Bouzillé en Maine-et Loire, en 2010 à Cassaniouze dans le Cantal, en 2011 à Corps-Nuds en Ille-et-Vilaine, en 2012 à Andouillé dans la Mayenne, en 2013 à Vinsobres dans la Drôme, en 2014 à Beaufou en Vendée.

Le rendez-vous de 2015 est prévu à Le Quiou en Côtes d'Armor les 11 et 12 juillet.

Que la liste continue de s’allonger au fil des années, créant ainsi une chaîne d’amitié entre ces communes aux noms insolites afin de les sortir de l’anonymat, de promouvoir leur patrimoine architectural, leur attrait touristique et leurs produits du terroir au travers du burlesque qui les soude sans laisser place à la vulgarité ni à la grossièreté comme ne manque pas de le souligner Patrick Lasseube, instigateur de cette grande fête populaire itinérante.

Pour voir les extraits vidéo des rencontres Beaufou 2014      Vinsobres 2013    Andouillé 2012    Corps-Nuds 2011    Cassaniouze 2010    Bouzillé 2009    
Beaufou : le site de la commune

Vous êtes ici : UN TERRITOIRE A DECOUVRIR Les rencontres burlesques